• La Machine pneumatique, ou l’inventeur de constellations

    Trois étoiles reliées par deux droites imaginaires. Un grand angle reposant sur ses extrémités dans le ciel austral. Comme je ne suis jamais allé dans l’hémisphère sud, je n’ai jamais pu observer la Machine pneumatique, mais on trouve facilement des représentations de cette constellation bien ordinaire, nommée par Nicolas Louis de Lacaille en 1752. L’origine des constellations est un sujet qui m’a toujours fasciné. Dans l’hémisphère nord, l’héritage grec constitue la trame qui soutient la tapisserie du ciel, et chacune des images que l’on s’imagine y voir renvoie à un mythe ou à un symbole, tous plus farfelus et merveilleux les uns que les autres. C’est le domaine des dieux,…

  • Souvenir d’Alfred Desrochers

    J’ai toujours été fasciné par cette page de garde qu’on trouve dans certains livres, où l’on peut lire un message du genre « Il a été tiré de ce livre 58 exemplaires sur papier surfin de Hollande, avec dessins de l’auteur, etc. ». Eh bien, j’en possède un désormais (sans dessins de l’auteur, cependant!). C’est mon père qui m’a offert ce trésor familial. Il le tenait lui-même de son père Alphonse, lequel l’avait reçu des mains d’Alfred DesRochers le 28 novembre 1929. Il s’agit du numéro 21 des 78 exemplaires de l’édition originale de À l’Ombre de l’Orford. Le livre constituait, comme le dit la note sur la couverture «…